Synchronicités et loi des séries : des coïncidences qui font sens

Synchronicités et loi des séries : des coïncidences qui font sens

Coïncidences faisant profondément sens dans nos vies, les synchronicités ne sont pas toujours heureuses, loin s’en faut. Elles nous mènent parfois, par une conjonction d’événements difficiles appelée « loi des séries », sur des chemins escarpés. Versant plus obscur d’un même phénomène, il est intéressant de les accueillir, en conscience, en restant à l’écoute de son intuition.

051216_0847_Synchronici1.jpg


Depuis quelque temps, rien ne va plus dans la vie de Julia. Elle collectionne les « tuiles ». D’abord, on lui a volé son ordinateur, qui contenait toutes ses photos et ses textes poétiques, auquel elle tient énormément, représentant des années de travail créatif. Puis, alors qu’elle réalise enfin son rêve de devenir propriétaire, les avaries se multiplient dans sa petite maison : dégâts des eaux, toiture qui cède, vices cachés…

Dans la même période, elle se fait insulter sans raison avec violence par un homme dans le bus et voit un matin les deux pneus de son vélo crevés, alors que les autres cycles garés à côté du sien n’ont rien… D’une manière inexplicable, Julia sent que tous ces événements sont reliés entre eux. Elle se sent perdue, affligée, et a beaucoup de mal à comprendre pourquoi tout cela lui arrive, à elle, en ce moment de sa vie. Et surtout, quel en est le sens profond, à supposer qu’il y en ait un… Chacun, comme Julia, a vécu au moins une fois de ces séries d’expériences difficiles  où se télescopent difficultés professionnelles, amicales, de santé, accidents, dégradations, avaries, etc. Appelés « loi des séries » en langage populaire, ces événements liés entre eux par le sens et non par la cause apparaissent comme des synchronicités dans leur versant sombre, là où, habituellement, ces coïncidences apparaissent comme porteuses de lumière (voir article Synchronicités : ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition).

Synchronicités malheureuses : le temps des espoirs déçus

Certaines synchronicités semblent ainsi converger pour nous confronter à une ou des expériences difficiles et nous plonger dans une situation inconfortable. Provoquant contrariété sur contrariété, parfois sur un mode répétitif, comme par exemple une série de refus essuyés dans le domaine professionnel et privé, on a l’impression que la route nous est barrée. On ressent un mouvement sur lequel on n’a pas prise, mais qui semble parfaitement ordonné. Chaque événement semble ainsi compléter l’autre, le poursuivre, l’éclairer, le confirmer, comme un scénario pré-écrit qui se déroulerait à « l’insu de notre plein gré » et dont on sent confusément qu’il n’a pas lieu par pur hasard ou par un simple jeu de probabilités. Quelque chose d’éminemment désagréable semble ainsi à l’œuvre sur le chemin de vie, mais aussi de profondément nécessaire, d’essentiel. Une sorte de providence inversée, et qui là aussi, fait sens…
Alors qu’elles portent en elles une promesse heureuse, les synchronicités peuvent tourner au cauchemar. Il n’est pas rare ainsi de voir des coïncidences « malheureuses » en amour. Personnes en affinité se rencontrant à plusieurs reprises par pur hasard, anciens amants se recroisant de manière insistante dans d’improbables situations… À chaque fois, le « destin » semble s’acharner à les unir. De ces synchronicités peuvent naître la tentation de reprendre une histoire ancienne, d’en commencer une nouvelle ou venir réveiller d’anciennes douleurs non cicatrisées… L’issue n’est pas toujours heureuse : l’histoire d’amour peut s’avérer impossible ou difficile à vivre…

Kammerer, Jung, pensée chamanique et physique quantique

Qu’elles soient sombres ou lumineuses, les synchronicités semblent relever du même phénomène, telles deux faces opposées mettant en œuvre une même énergie. Au début du XXe siècle, le scientifique autrichien Paul Kammerer, directeur de l’Institut de biologie expérimentale de Vienne, s’est intéressé à l’étude des phénomènes de séries, consignant toutes sortes d’événements du quotidien. Constatant d’étonnantes coïncidences, ses recherches ont servi de base à Jung pour élaborer sa théorie des synchronicités (voir article Synchronicités : ces heureuses coïncidences qui nous connectent à notre intuition).  Le biologiste avançait l’existence d’une force inconnue qui rapprocherait des événements liés de manière symbolique et métaphorique. Einstein s’était intéressé au travail de Kammerer et le qualifia même de « pas du tout absurde »*. Cette force, dont Jung explique qu’elle est une sorte d’affinité entre le monde psychique intérieur et le monde physique extérieur, interpelle, même les plus rationalistes d’entre nous. Comment expliquer ce qui, en apparence, est dénué de sens ? Certaines traditions spirituelles insistent sur la notion « d’écho ». Nous recevons en quelque sorte, d’une manière détournée, des informations que nous avons envoyées, consciemment ou inconsciemment, vers le monde extérieur. Dans la pensée chamanique, tout est relié, les hommes, les animaux, les plantes et tout ce qui appartient à la création. Les synchronicités ne sont alors qu’une expression d’un lien naturel de sens unissant le vivant. Les physiciens quantiques, comme David Peat, parlent à propos des synchronicités de « pont entre la matière et l’esprit ». Il s’agirait d’une mystérieuse capacité de l’univers à faire écho à nos problématiques intérieures, par la voie de plusieurs plans d’univers imbriqués…

Une voie de transformation intérieure

Quoi qu’il en soit, les synchronicités, heureuses ou malheureuses, nous ouvrent une voie de transformation intérieure et d’évolution. Elles nous guident vers un probable mieux-être, dans le sens de contacter son être essentiel. Il est intéressant de s’arrêter sur elles pour tenter d’en saisir l’essence, la fonction cachée dans notre existence, et parvenir à rebondir sur elles, et ce, même si elles demeurent mystérieuses. Y compris incomprises, les synchronicités nous bouleversent, et nous font bouger. Ainsi, à la suite de cette série de mauvaises coïncidences, la vie de Julia est redevenue plus fluide. Elle a dû reconsidérer son lien avec son compagnon, avec qui elle partage sa maison dans laquelle tant d’avaries se sont succédées, elle a pu solliciter en elle de nouvelles ressources créatives en écrivant de nouveaux textes et enfin, elle a pu s’interroger sur la place de la violence dans sa vie, en lien avec des traces du passé. Quant à la signification profonde de tout cela… Elle seule en détient la clé, qui peut-être mettra longtemps à émerger à sa conscience.

Voici quelques pistes pour recevoir, décrypter et transformer des synchronicités difficiles :

  • Ouvrez-vous à la magie des synchronicités :
    Les synchronicités nous ouvrent à une dimension « magique » de la vie, sur laquelle nous n’avons pas prise. Elles demandent un certain abandon de ses références rationalistes et matérialistes, tout en restant bien ancré dans la réalité :
    – Sans tomber dans la pensée magique consistant à voir des signes partout, tout le temps, et en toutes circonstances, laissez-vous guider par ce qui fait sens en vous de manière « magique ».
    – Toute synchronicité « authentique » résonne en nous d’une manière particulière. Elle fait écho. Les plus sensibles peuvent ressentir une sorte de vibration d’ouverture ou au contraire une sensation de fermeture.
  • Dépassez la sensation d’être victime en lâchant prise :
    Les synchronicités « malheureuses » s’accompagnent souvent d’émotions éprouvantes : colère, tristesse, abattement, nostalgie, mélancolie, solitude… Avec en sourdine un sentiment que le sort s’acharne, faisant de nous des victimes.
    – Libérez-vous de ce sentiment de victime, qui est sclérosant. Rappelez-vous que vous avez à tout moment la capacité d’agir, de créer, de modifier et de vous réaligner sur votre trajectoire de vie.
    – Et si vous décidiez, au lieu de fuir ces événements difficiles, de les accueillir comme tel, et d’accompagner leur mouvement ? Que se passe-t-il alors ? Pouvez-vous constater qu’en lâchant prise, les événements et les émotions qu’ils générèrent s’atténuent ? Qu’une compréhension subite émerge ? Qu’un sens et un message subtil se révèlent à vous ?
  • Et bien, changez, maintenant ! 
    Toute synchronicité, dans sa version lumineuse ou sombre, se produit généralement dans des moments charnières de l’existence. Elles ont potentiellement la même fonction et offrent la même opportunité : celle d’un changement, d’un réalignement sur le chemin de vie, d’une évolution :
    – Faites le point. Où en êtes-vous dans votre vie ? À quoi ces événements éprouvants vous ramènent-ils ? À quelles peurs ? À quels désirs peut-être non réalisés ? Cela fait-il écho à une problématique déjà rencontrée, une « leçon »** que vous n’auriez pas complètement intégrée ?
    – Essayez d’envisager les événements difficiles que vous traversez comme une opportunité de changement qui vous est donnée. Que changeriez-vous alors dans votre vie ? De quelle manière ?
  • Restez en lien avec votre intuition et appliquez la loi de l’intention :
    L’intuition est une clé subtile de compréhension des événements synchronistiques, laquelle est en lien étroit avec la notion d’intention :
    – Ouvrez-vous à vos ressentis, vos impressions, aux pensées fugaces ou aux images qui surgissent en vous. Ressentez ce qui est juste et résonne dans l’espace de votre cœur. Vos rêves peuvent aussi vous éclairer dans cette recherche de sens. Notez ceux qui sont chargés symboliquement pour ne pas les oublier. Ne cherchez pas nécessairement à les interpréter, gravez-les en vous.
    – À la loi spirituelle de l’écho, édictant que nous récoltons un jour ce que nous avons semé, nous pouvons superposer une autre loi spirituelle majeure, à savoir celle de l’intention. Verbalisez et formalisez ce que vous demandez à « l’Univers », concernant en particulier cette série de hasards malheureux ou bien ces synchronicités difficiles. Demandez quelque chose de sincère et de réaliste, et surtout, soyez alignés sur vous-même.

Qu’elles soient sombres ou lumineuses, les synchronicités se dérobent souvent à notre compréhension. Il faut du temps pour en saisir la signification, et leur impact éventuel dans notre existence. Rien ne sert d’être pressé, laissez-les faire leur chemin en vous en les accueillant avec bienveillance. Et, si vous le pouvez, n’oubliez pas de remercier pour cette « guidance ». La gratitude est une puissante énergie d’ouverture du cœur et de l’intuition.

Isabelle Fontaine
Source

À lire pour aller plus loin sur l’intuition Développez votre intuition pour prendre de meilleures décisions, d’Isabelle Fontaine, éd. Leducs, préface de Thierry Janssen.

* Cf.  Coïncidences, hasard ou destin ?, de Michel Granger et Jean Moisset, éd. Trajectoires

**Le mot « leçon » n’a pas de connotation morale, et fait ici référence à la dimension de sagesse de vie, telle que la psychologue Elisabeth Kübler Ross en parle dans son livre Leçons de vie.

 

Partagez en toute liberté en citant https://fleurdelilasblog.wordpress.com/

 

 

Une réflexion sur “Synchronicités et loi des séries : des coïncidences qui font sens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.